Basse-Normandie
Une démarche administrative ?
Contacter votre Mairie ?
Appelez le
118 007

Villes et mairies de la Région de Basse-Normandie

Constituée des départements de la Manche, du Calvados et de l'Orne, la Basse-Normandie qui correspond à la partie occidentale de la Normandie continentale historique augmentée d'une petite partie du comté du Perche est une région à climat océanique baignée par la Manche.
Tandis que la plaine de Normandie occupe le centre de la région, la moitié ouest dont les reliefs appartiennent au Massif Armoricain correspond au Bocage Normand et l'est regroupe les pays d'Auge et d'Ouche ainsi que le Perche ornais.
Région agricole spécialisée dans la production de produits laitiers et de cidre, la Basse-Normandie qui possède le principal cheptel équin de France compte également de nombreuses entreprises, en particulier dans le secteur automobile.
Alors que la langue normande à travers plusieurs variantes était parlée dans la majeure partie de la région, le sud-est se trouve dans l'aire de diffusion du percheron et la bordure sud-ouest dans celle du gallo.

Résultat des vagues successives de peuple ... Lire la suitement celte entre le VIe et le IIIe siècle av. JC, la région est, au moment de la conquête par les Romains entre 56 av. JC et 51 av. JC, peuplée par les tribus armoricaines des Unelles dans le Cotentin, des Abrincates au sud-ouest, des Bajocasses sur la côte du Calvados, des Viducasses au centre, des Lexoviens à l'est ainsi que par les celtes de Gaule chevelue que sont les Aulerques Diablintes et Esuviens au sud et au sud-est.
Intégrée à la Gaule Lyonnaise, elle est victime des raids barbares de la fin IIIe siècle, ce qui entraîne le déploiement sur ses côtes de forces militaires intégrant de nombreux auxiliaires germains.
Christianisée à partir du début du IVe siècle, elle voit s'installer des Saxons au Ve siècle puis, après la chute du royaume de Syagrius en 486, est intégrée au royaume de Clovis. Peu colonisée par les Francs, elle est rattachée au royaume de Paris lors du partage qui fait suite à la mort de Clovis puis à la Neustrie après le décès de Clothaire Ier qui était parvenu à réunifier le royaume.
Confronté aux raids des Vikings qui pillent les villes et les monastères au cours du IXe siècle, Charles le Chauve cède le Cotentin au roi Salomon de Bretagne par le traité de Compiègne de 867, en échange de son aide militaire.
Incapable de contenir les hommes du nord, le roi accorde par le traité de Saint-Clair-sur-Epte le comté voisin de Rouen au chef viking Rollon en 911, en échange de sa conversion au christianisme et de sa vassalité. Le comté va ensuite s'étendre progressivement à la basse Normandie, occupant au milieu du XIe siècle un territoire érigé en duché équivalent à celui des Haute et Basse Normandie actuelles.
Fils bâtard contesté, Guillaume le Conquérant qui parvient à s'imposer à la tête du duché au milieu du XIe siècle, grâce à l'aide du roi de France, s'engage en 1066 dans la guerre de succession qui fait suite à la mort du roi d'Angleterre Édouard le Confesseur.
Revendiquant le trône du défunt, Guillaume débarque dans le Sussex et triomphe des armées anglo-saxonnes à la bataille d'Hastings, après que celles-ci soient parvenues au prix de lourdes pertes à repousser une attaque d'un prétendant norvégien. Il est couronné roi d'Angleterre le 25 décembre.
Le comte Geoffroy Plantagenêts qui épouse l'héritière du duché en 1128 va devoir combattre un prétendant à la succession de sa femme pour imposer son fils Henri II qui va ensuite, par son mariage avec Aliénor d'Aquitaine en 1154, intégrer la Normandie dans un vaste territoire couvrant l'Angleterre et la majorité de l'ouest de la France.
A la mort de Richard Cœur de Lion en 1199, Jean Sans Terre s'impose face à son neveu et est reconnu en 1200 par le roi de France. Cependant, pour ne pas avoir répondu à la convocation royale relative à son mariage avec la promise du comte de la Marche, il est dépossédé de ses fiefs en 1202. Philippe Auguste entame aussitôt la conquête de la Normandie qu'il achève en 1204 puis intègre le duché au domaine royal.
Le comté d'Alençon qui couvre le sud de la région actuelle a été acheté en 1220 par Philippe-Auguste puis, après son retour à la couronne suite à la mort sans postérité de son dernier possesseur, il est donné en apanage ainsi que le comté du Perche au frère de Philippe le Bel en 1286.
Les pillages organisés par les Anglais lors du déclenchement de la Guerre de Cent Ans puis l'arrivée de la peste en 1348 mettent un terme à la prospérité économique retrouvée.
Le roi de Navarre Charles le Mauvais qui possédait le comté d'Évreux s'allie aux Anglais et parvient à étendre son influence en Normandie en 1354 puis, vaincu par les Français en 1364, il renonce l'année suivante à ses prétentions normandes en échange de la ville de Montpellier.
Profitant de la guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons, les Anglais conquièrent la région entre 1417 et 1419, à l'exception toutefois du Mont-Saint-Michel qu'ils ne parviendront jamais à prendre.
Tandis que Charles VII renverse progressivement la situation depuis 1429, la rupture de la trêve par les Anglais qui s'emparent de la ville de Fougères en 1449 lui donne l'occasion d'attaquer la Normandie et de s'en rendre maître dès 1450.
Charles de France qui avait obtenu le duché en apanage en 1465 se le voit retirer par son frère l'année suivante, ce qui le conduit à s'allier au duc de Bretagne pour tenter de le reprendre. Malgré plusieurs victoires en 1467, il est cependant contraint de signer la paix en 1468 et reçoit la Guyenne en compensation.
Comportant une importante communauté huguenote, notamment à Caen et Alençon, la région qui prospère grâce au commerce maritime va être durement touchée par la première guerre de religion qui éclate en 1562. Commandés par le comte de Montgomery, les protestants normands vont piller de nombreuses églises et s'emparer des principales villes, ce qui va donner lieu à de violents combats avec les armées catholiques.
En 1574, lors de l'éclatement de la cinquième guerre, la Normandie se soulève sous l'impulsion de Montgomery qui sera décapité après avoir été fait prisonnier.
En 1589, la Ligue qui est bien implantée dans la région refuse de reconnaître le nouveau roi Henri IV en raison de sa foi protestante, ce qui va conduire à de violents combats en Haute-Normandie dont elle va sortir défaite.
La conversion du roi en 1593 suivie de la proclamation de l'édit de Nantes en 1598 vont rétablir la paix dans une région très affectée, même si les combats ont davantage touché la Haute-Normandie voisine.
Érigé en duché en 1414, le comté d'Alençon est intégré au domaine royal en 1607.
En 1639, la tentative de suppression du privilège de quart-bouillon provoque la révolte des va-nu-pieds.
Lors de la révocation de l'édit de Nantes en 1685, la région compte encore de nombreux protestants qui, en raison de la proximité de l'Angleterre et des Pays-Bas ainsi que des relations commerciales qu'ils entretenaient pour certains avec ces deux pays, vont majoritairement y émigrer.
Les villes voient ainsi partir les plus riches commerçants et manufacturiers, mettant un terme au dynamisme économique de la région.
Durant la guerre de la ligue d'Augsbourg, la marine française est vaincue par les Anglais à la Hougue en 1692.
Tandis que de nombreux Bas-Normands partent s'installer en Amérique, les bénéficies du trafic négrier bénéficient principalement à la Haute-Normandie.
En 1793, une tentative d'insurrection contre la Convention se solde par un échec des fédéralistes normands et bretons. La région qui maintien son opposition à la nouvelle autorité participe ensuite à la seconde chouannerie de 1795 puis massivement à celle de 1799. A la chute de l'Empire, elle est occupée par les Prussiens de 1815 à 1818.
Alors que la Haute-Normandie connaît un fort développement industriel au XIXe siècle, la Basse-Normandie qui voit apparaître des stations balnéaires sur ses côtes reste agricole, se tournant vers la production de produits laitiers pour approvisionner le marché parisien.
Lors de la capitulation française qui met un terme à la guerre franco-prussienne de 1870, l'armée ennemie est parvenue à repousser les troupes françaises dans l'ouest de la région.
Occupée par les Allemands en 1940, la région dont la côte a été couverte de fortifications va être le point de départ de la libération de la France métropolitaine.
Le 6 juin 1944, le débarquement des Alliés sur les plages connues sous les noms de code d'Utah Beach, d'Omaha Beach, de Gold Beach, de Juno Beach et de Sword Beach marque le début de la bataille de Normandie. Face à une résistance allemande plus forte qu'envisagée, les villes de Cherbourg et de Caen ne sont libérées que le 26 juin et le 20 juillet et il faut attendre le 30 juillet pour que la percée d'Avranches débloque la situation en permettant aux troupes alliées de sortir de Normandie.
Encerclés dans la poche de Falaise après l'échec de la contre-attaque lancée le 12 août dans le sud de la région, les Allemands vont parvenir à se dégager le 21 août au prix toutefois de lourdes pertes.
A la fin du mois d'août, la région est entièrement libérée mais les bombardements et les combats intensifs ont ravagé les villes et les infrastructures, provoquant une hécatombe parmi les populations civiles.

Vous trouverez aussi sur la page de la Région de Basse-Normandie un grand nombre d'informations, du conseil régional aux statistiques de la population en passant par les données géographiques ou les différents élus.

Voici ci-dessous la liste des villes et villages de la Région de Basse-Normandie classés par nombre d'habitants. Vous pouvez cliquer sur la commune de votre choix ou rechercher la votre :

Liste des communes

  • Caen

    BASSE-NORMANDIE / CALVADOS / 14000

    Ville de Caen, commune de France de 110 000 habitants.

    Préfecture de la région.

    La mairie de Caen a une adresse e-mail et un site Internet.

    Présence de monuments historiques et de musées, d'activités sur la ville.

    Commune rattachée : Venoix.

  • Cherbourg-en-Cotentin

    BASSE-NORMANDIE / MANCHE / 50100

    Ville de Cherbourg-en-Cotentin, commune de France de 83 000 habitants.

    Chef-lieu d'arrondissement.

    La mairie de Cherbourg-en-Cotentin a une adresse e-mail et un site Internet.

    Présence de monuments historiques et de musées, d'activités sur la ville.

    Communes rattachées : Équeurdreville-Hainneville, La Glacerie, Querqueville, Tourlaville, Octeville.

  • Alençon

    BASSE-NORMANDIE / ORNE / 61000

    Ville d'Alençon, commune de France de 27 000 habitants.

    Préfecture du département.

    La mairie d'Alençon a une adresse e-mail et un site Internet.

    Cette ville fait partie du Parc naturel régional Normandie-Maine.

    Présence de monuments historiques et de musées, d'activités sur la ville.

  • Lisieux

    BASSE-NORMANDIE / CALVADOS / 14100

    Ville de Lisieux, commune de France de 22 000 habitants.

    Chef-lieu d'arrondissement.

    La mairie de Lisieux a une adresse e-mail et un site Internet.

    Présence de monuments historiques et de musées, d'activités sur la ville.

    Commune rattachée : Saint-Jacques.

  • Hérouville-Saint-Clair

    BASSE-NORMANDIE / CALVADOS / 14200

    Ville d'Hérouville-Saint-Clair, commune de France de 21 000 habitants.

    La mairie d'Hérouville-Saint-Clair a une adresse e-mail et un site Internet.

    Présence de monuments historiques et d'activités sur la ville.

  • Saint-Lô

    BASSE-NORMANDIE / MANCHE / 50000

    Ville de Saint-Lô, commune de France de 20 000 habitants.

    Préfecture du département.

    La mairie de Saint-Lô a une adresse e-mail et un site Internet.

    Présence de monuments historiques et de musées, d'activités sur la ville.

    Communes rattachées : Sainte-Croix-de-Saint-Lô, Saint-Thomas-de-Saint-Lô.

  • Vire Normandie

    BASSE-NORMANDIE / CALVADOS / 14500

    Ville de Vire Normandie, commune de France de 18 000 habitants.

    Chef-lieu d'arrondissement.

    La mairie de Vire Normandie a une adresse e-mail et un site Internet.

    Présence de monuments historiques et de musées, d'activités sur la ville.

    Communes rattachées : Coulonces, Maisoncelles-la-Jourdan, Roullours, Saint-Germain-de-Tallevende-la-Lande-Vaumont, Truttemer-le-Grand, Truttemer-le-Petit, Vaudry, Neuville, Saint-Martin-de-Tallevende.

  • Flers

    BASSE-NORMANDIE / ORNE / 61100

    Ville de Flers, commune de France de 15 000 habitants.

    La mairie de Flers a une adresse e-mail et un site Internet.

    Présence de monuments historiques et de musées, d'activités sur la ville.

  • Argentan

    BASSE-NORMANDIE / ORNE / 61200

    Ville d'Argentan, commune de France de 14 000 habitants.

    Chef-lieu d'arrondissement.

    La mairie d'Argentan a une adresse e-mail et un site Internet.

    Présence de monuments historiques et d'activités sur la ville.

  • Bayeux

    BASSE-NORMANDIE / CALVADOS / 14400

    Ville de Bayeux, commune de France de 14 000 habitants.

    Chef-lieu d'arrondissement.

    La mairie de Bayeux a une adresse e-mail et un site Internet.

    Présence de monuments historiques et de musées, d'activités sur la ville.

  • Granville

    BASSE-NORMANDIE / MANCHE / 50400

    Ville de Granville, commune de France de 13 000 habitants.

    La mairie de Granville a une adresse e-mail et un site Internet.

    Présence de monuments historiques et de musées, d'activités sur la ville.

    Commune rattachée : Saint-Nicolas-près-Granville.

  • Ifs

    BASSE-NORMANDIE / CALVADOS / 14123

    Ville d'Ifs, commune de France de 11 000 habitants.

    La mairie d'Ifs a une adresse e-mail et un site Internet.

    Présence de monuments historiques sur la ville.

  • Coutances

    BASSE-NORMANDIE / MANCHE / 50200

    Ville de Coutances, commune de France de 10 000 habitants.

    Chef-lieu d'arrondissement.

    La mairie de Coutances a une adresse e-mail et un site Internet.

    Présence de monuments historiques et de musées, d'activités sur la ville.

    Commune rattachée : Saint-Nicolas-de-Coutances.

  • Mondeville

    BASSE-NORMANDIE / CALVADOS / 14120

    Ville de Mondeville, commune de France de 9 800 habitants.

    La mairie de Mondeville a une adresse e-mail et un site Internet.

    Présence de monuments historiques et d'activités sur la ville.

  • Ouistreham

    BASSE-NORMANDIE / CALVADOS / 14150

    Ville d'Ouistreham, commune de France de 9 500 habitants.

    La mairie d'Ouistreham a une adresse e-mail et un site Internet.

    Présence de monuments historiques et d'activités sur la ville.

  • Le Souleuvre en Bocage

    BASSE-NORMANDIE / CALVADOS / 14350

    Ville du Souleuvre en Bocage, commune de France de 8 700 habitants.

    La mairie du Souleuvre en Bocage a une adresse e-mail.

    Communes rattachées : Beaulieu, Bures-les-Monts, Campeaux, Carville, Étouvy, La Ferrière-Harang, La Graverie, Le Reculey, Le Tourneur, Malloué, Montamy, Mont-Bertrand, Montchauvet, Saint-Denis-Maisoncelles, Saint-Martin-des-Besaces, Saint-Martin-Don, Saint-Ouen-des-Besaces, Saint-Pierre-Tarentaine, Sainte-Marie-Laumont.

  • Falaise

    BASSE-NORMANDIE / CALVADOS / 14700

    Ville de Falaise, commune de France de 8 600 habitants.

    La mairie de Falaise a une adresse e-mail et un site Internet.

    Présence de monuments historiques et d'activités sur la ville.

  • Avranches

    BASSE-NORMANDIE / MANCHE / 50300

    Ville d'Avranches, commune de France de 8 500 habitants.

    Chef-lieu d'arrondissement.

    La mairie d'Avranches a une adresse e-mail et un site Internet.

    Présence de monuments historiques et de musées, d'activités sur la ville.

Page

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11
Logo Basse-Normandie